• La centralisation de l’information à un endroit diminuant les erreurs de saisie, d’interprétation de l’information en fonction des destinataires et de leurs intérêts.
  • Une amélioration de la qualité de la donnée diffusée à l’interne et à l’externe. La non qualité actuelle engendre des surcoûts (pénalités, retard de livraison, mauvaises commandes…).
  • Une vue unifiée et unique de l’information permettant à l’ensemble des acteurs de partager les mêmes données, actualisées, et de parler le même langage
  • Une élimination des coûts indirects due à la non qualité ainsi que des coûts cachés (saisies multiples de la même information).

Références